aller au vif
Recherche tous paramètres :
Le Lys Bourbonnais immobilier :
châteaux à vendre toutes régions

Charmant manoir XVème siècle à vendre

Manoir à vendre

Riom / Clermont-Ferrand (63)
Mandat n° 1118

en Limagne : dépendances, communs aménagés, parc à l’anglaise 2,27 ha clos de murs, verger, source, bassins, prairies.

À la frontière langue d’Oc-langue d’Oïl, encore dans le duché de Bourbon, ce charmant manoir, bien qu’en hameau, se cache dans un magnifique parc à l’anglaise, étoffé de multiples essences de grands feuillus, et agrémenté d’un verger. L‘allée d’honneur, qui monte à l’esplanade, ombragée de chaque côté par de jeunes feuillus, ouvre sur le hameau par un portail électrique. À l’arrière, 2 prairies (1,35 ha) permettent la possession d’animaux, directement ouvertes sur les chemins de la campagne vallonnée et sans nuisances. Une source descendant de la colline abreuve bassin et cressonnières. Une piscine ancienne reste à réhabiliter si l’on veut, à l’emplacement d’une ancienne douve. Le tout, sur 2 ha 27 a 51 ca, est entièrement clos de murs (partage de 1884).

Fief au XVème siècle d’une famille qui donna à Paris la sainte visionnaire la plus réputée, cette maison forte fut érigée comme avant-garde de défense d’un imposant château voisin. Les charges des gentilshommes du lieu furent illustres et nombreuses en Bourbonnais comme en Auvergne (historique sur demande). Pour la petite histoire, le fief porte actuellement le nom d’une double taxe, ce qui représentait 12 litres de vin (quelle heureuse époque…).

De dimensions familiales, paré de lumineuse pierre de Chaptuzat, le manoir, restauré sur environ 400 m² (et 150 m² de communs), possède encore les beaux éléments d’époque XVème pour l’architecture, et XVIIIème pour l’essentiel de l’intérieur.

Architecture :
Bien qu’en Basse Auvergne, cette demeure possède l’architecture typique des maisons fortes bourbonnaises (dont les tours furent tronquées) :
- tour barbacane d’escalier à vis (en pierre de Chaptuzat, qui distribue tous les niveaux de la cave au grenier)
- vestige du donjon circulaire ouest (en cul de four, sol dallé de pierres brutes, cellier)
- tourelle de flanquement nord circulaire
- tour d’angle au sud de l’esplanade : boulangerie en cul de four avec son four à pain fonctionnel et petite pièce de repos à l’étage, remplaçant l’ancien pigeonnier
- tour d’angle nord-est possédant encore ses meurtrière (dont canonnière), maintenant « enfermée » dans la « salle d’arme » construite au pignon des communs postérieurement.

Le logis, de taille familiale, fut remanié au XVIIIème pour certaines pièces et rénové dans les années 2000 ; l’on peut accéder aux pièces principales de façon indépendante :
De belles caves voûtées permettent la garde de bons vins.
La cuisine médiévale (27 m²), accessible de la terrasse sud (au-dessus d’un petit escalier qui descend aux coins repas du jardin ombragé) : belle pièce en voûte d'arête, communiquant avec le donjon (cellier) ; à l’arrière, la chaudière gaz de ville à condensation 2012 (pour radiateurs fonte) ; à l’avant : salle de bains, et toilettes séparées.
La salle commune (47,5 m²) : en voûte d'arête, à grande cheminée XIXème en pierre de lave. Des murs de presque 2 m la séparent de la cuisine et du salon.
Le salon XVIIIème (44 m²) : parquet chêne et cheminée Louis XV en pierre ; au-dessus de belles portes typiques, 4 trumeaux peints représentent deux scènes de chasse et deux scènes mythologiques ; plafonds à la française coffrés.
À l’étage, une galerie répartit 4 chambres :
- la chambre centrale 25,5 m² antichambre 4,6 m², salle de bains 4,6 m²
- chambre seigneuriale XVIIIème nord à parquet, boiseries, cheminée de pierre blanche et alcôve (40 m²), salle de douche et modeste oratoire
- chambre sud à cheminée de pierre de Volvic, sa salle de bains
- chambre du donjon à alcôve.
Au grenier (deux parties traditionnelles sans chauffage central) : la superbe charpente en carène de bateau possède un triple faîtage. Une grande salle de loisirs et une chambre mansardée se partagent l’espace. Par un petit escalier de bois, l’on grimpe dans l’ancien pigeonnier transformé en petit salon mauresque.

Classe énergétique :

Les communs, aménagés en maison d’amis, de construction plus récente, plutôt auvergnats, appuyés sur le mur d’enceinte propriétaire (la chapelle qui s’y trouvait a disparu) :
Une « salle d’arme » très haute, à mezzanine (49,3 m²), entoure la tour d’angle à meurtrière que l’on voit aussi dans la salle de bains ; toilettes ; suivent de plain-pied 2 grandes chambres et une salle de séjour à cheminée, à côté d’un coin cuisine (cellier). Au-dessus, belle chambre lambrissée.
Deux garages ont été ajoutés en prolongement (48 m²).

Le « Pavillon de la Prairie » (ancienne maison de gardien à réhabiliter entièrement) :
- cuisine (18 m²)
- salle (13,8 m²)
- 2 chambres (20 m²).
À l’arrière, un long bâtiment a été aménagé sommairement en écuries (140 m²).

Les plus :
- portail électrique
- tout-à-l’égout
- chauffage gaz de ville
- toitures récentes.

Photos supplémentaires sur demande.

• À 5 min d’un bourg avec petits commerces et supermarché
• moins de 20 min de Clermont-Ferrand et son aéroport
• 10 min de Riom
• moins de 25 min de Vichy, ville touristique et thermale, et ses élevages équins (courses…) ;
• 5 min du carrefour A91 / E11 et 10 min des entrées A71 / A719.

Prix : 798 000 €

honoraires à la charge du vendeur
Fiche précédente :

Riom / Clermont-Ferrand (63)

Atypique château palladien 550 m² à vendre, 14 pièces principales ;

Maison de gardien, grange-écurie, 20 boxes, carrière, paddocks, parc, verger, bassin, source, sur plus de 4 ha. Proche Riom et Clermont-Ferrand.

Voir ce bien
Fiche suivante :

Val d'Allier (58)

« La Ferme de l’ancien Moulin » à vendre

entre Moulins (03) et Nevers (58). Superbe ensemble de 4 bâtiments rénovés, piscine, 480 m² d’habitations, 550 m² de dépendances sur 1,36 ha. Périmètre protégé Monument Historique, Natura 2000 et ZNIEFF rivière Allier. Outil de travail rentable, meublé et équipé.

Voir ce bien
En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Explications